Multirisques Financiers : le nouveau produit dédié aux PME du courtier grossiste Add Value

La Multirisques Financiers : 3 garanties majeures pour les PME

Multirisques Financiers : 3 garanties en un seul contrat Add Value Assurances, courtier spécialiste de l’assurance professionnelle, met à disposition de ses courtiers partenaires une délégation en ligne pour le produit Multirisques Financiers basé sur l’offre LIBERTY INTEGRAL de la compagnie LIBERTY Specialty Markets.

Avec ses trois volets :

  •  Responsabilité des Dirigeants,
  • Réclamations liées à l’Emploi,
  • Fraude & Malveillance,

les courtiers bénéficient d’un levier de saturation pour leurs clientèle professionnelle et d’un produit à valeur ajoutée pour leur mission de conseil. La PME dispose, elle, d’une protection unique et efficace pour l’entreprise en tant que personne morale et pour ses dirigeants qui seraient poursuivis en nom propre.

Des devis immédiats sur l’Espace Courtier d’Add Value Assurances

Autres avantages de taille pour les courtiers et les TPE/PME : « ce produit a été développé directement dans notre plateforme avec notre partenaire AssurOne Group. Notre courtier partenaire accède à une tarification en ligne immédiate », précise Benoit Salembier. La simplicité de ce produit et l’économie substantielle qu’il offre par rapport aux trois principales garanties vendues séparément devrait séduire les courtiers et les dirigeants des petites  et moyennes entreprises.

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Add Value Assurances, le courtier grossiste 3.0

Add Value, nouveau courtier grossiste pour les risques entreprises Etre le point de rencontre des TPE-PME du service et du conseil, des courtiers de proximité et des assureurs spécialistes de l’entreprise.

Rencontre avec Benoit SALEMBIER, fondateur d’Add Value Assurances. Retour sur les fondamentaux de l’offre du courtier grossiste en assurance IARD pour les entreprises, lancé officiellement sur le marché il y a presque un an lors des Journées du Courtage 2013.

Benoit Salembier président du courtier grossiste Add Value Assurances  Pourquoi avoir créé Add Value Assurances ?

En charge du développement de l’offre entreprise chez Hiscox entre 2003 et 2013, j’ai identifié des besoins de distribution.

  • D’un côté, vous avez 2 millions de TPE et PME du service et du conseil, fortement exposées aux lignes financières dont font partie la RC Professionnelle et la Responsabilité des Dirigeants. Ces entreprises bénéficient rarement des produits de qualité des assureurs spécialistes car elles ne les connaissent pas, ou se reposent sur leur courtier qui n’y a pas forcément accès.
  • De l’autre côté, vous avez les assureurs spécialistes aux produits parfaitement adaptés, mais à l’inverse des généralistes, ils n’ont pas leur propre réseau d’agents. Leur principal canal de distribution, le grand courtage et courtage spécialisé, cible très peu les TPE-PME.
  • Add Value Assurances permet donc aux assureurs spécialistes de toucher les TPE-PME du tertiaire via les courtiers et agents qui n’ont pas pu obtenir de code chez ces assureurs.

Quels sont les points-clés de votre offre de services ?

  1. Une offre complète qui réunit les meilleurs produits des assureurs spécialistes ;
  2. Une équipe de spécialistes, à la disposition des courtiers pour répondre à leurs questions ;
  3. Une plateforme développée en partenariat avec AssurOne Group.

Cette plateforme permet au courtier de faire des devis, comparer les offres, souscrire en ligne et gérer l’intégralité de son portefeuille. Nous l’avons dévoilée lors des Journées du Courtage les 17 et 18 septembre 2013.

Quels sont les critères de sélection des assureurs ?

Hormis leur solvabilité, les assureurs spécialistes ont été sélectionnés sur la base de :

  • leur degré de spécialisation ;
  • la qualité de leurs produits ;
  • leur qualité de gestion des sinistres.

Ace, Chubb, CFDP, Hiscox, Liberty Mutual et Zurich sont les premiers retenus.

Quelle est votre valeur ajoutée pour le courtier ?

opérations commerciales du courtier grossiste Add ValueAdd Value Assurances est un accélérateur de croissance pour ses courtiers partenaires, avec :

  • Un accès aux produits des assureurs spécialistes ;
  • Un appui technique pour les aider dans leurs placements : formations, présence en RDV ;
  • Des opérations commerciales « clés en main » pour nos courtiers partenaires :
    une activité cible, une zone géographique, des produits spécifiques et un package marketing complet ;
  • La mise en relation, via notre site Internet, avec le client final à la recherche d’un courtier de proximité.

Quelle est la rémunération du courtier apporteur ?

Elle sera identique à celle qu’il aurait obtenu s’il ouvrait un code courtier en direct chez un de nos assureurs partenaires. Ces derniers voient en nous un « centre de formation » idéal pour les courtiers généralistes qu’ils n’ont pas les moyens de traiter en direct.
——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Add Value, le courtier grossiste nouvelle génération dans la Tribune de l’Assurance

 La Tribune de l’Assurance consacre un encart à Add Value dans son dossier « Dommages entreprises » de Juin 2014

« Add Value  Assurances, courtier grossiste en assurance professionnelle IARD, fait bouger les lignes de la comparaison d’assurance en confrontant, non pas des offres destinées aux particuliers, mais des contrats dédiés aux professionnels.

La Tribune de l'Assurance parle d'Add Value Assurances« Notre modèle est de permettre aux courtiers de proximité d’avoir accès aux meilleurs offres des assureurs spécialistes, de plus en plus réticents à ouvrir des codes aux petits courtiers. Nous les aidons avec notre comparateur et notre équipe de placement à finaliser une offre et nous menons même pour eux des opérations de prises de rendez-vous avec des prospects qualifiés, indique Benoit Salembier, fondateur d’Add Value Assurances.

Concrètement, une entreprise peut se connecter au site pour demander un devis sur les garanties souhaitées et trouver le bon produit. Cette entreprise peut alors souscrire directement en ligne ou, si elle le souhaite, être mise en relation avec l’un des 300 courtiers partenaires ds’Add Value Assurances (500 prévus à la fin de l’année). Les entreprises optent très souvent pour cette solution, car elles ton besoin de conseils de proximité et d’aide dans le choix des garanties. »

Un article de la Tribune de l'Assurance sur Add Value
Télécharger l’intégralité de l’encadré consacré à Add Value dans la Tribune de l’Assurance (juin 2014)

 

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Le courtier grossiste Add Value lance un nouveau produit en délégation : Tous Risques Bureaux

Add Value, nouveau courtier grossiste pour les risques entreprises Le courtier grossiste ADD VALUE ASSURANCES met à disposition de ses courtiers partenaires une nouvelle délégation en ligne.

Paris – Le 24 juillet 2014. Benoit Salembier, fondateur d’Add Value Assurances, courtier grossiste en assurance des entreprises et des professionnels, annonce le lancement d’une nouvelle offre disponible en ligne : l’assurance Tous Risques Bureaux.

 communiqué de presse d'Add Value repris par News Assurance Pro  Tarification et souscription en ligne pour les courtiers

 » Pour proposer à nos courtiers une des meilleures solutions du marché en assurance des bureaux, nous avons opé pour le produit Office by Hiscox » précise Benoit Salembier. Les courtiers partenaires d’Add Value peuvent accéder à une tarification et une souscription en ligne immédiate sur sa plateforme. Un gain de temps considérable car l’assurance des bureaux reste à ce jour un des produits les plus demandés par nos courtiers avec la RC Professionnelle, selon Benoit Salembier.

Une solution aux garanties très étendues, parfaitement adaptées aux PME

 « Notre solution d’assurance Tous Risques Bureaux permet au courtier de proximité de proposer une protection parfaitement adaptée aux TPE/PME comme la couverture des pertes de chiffre d’affaires en cas d’incendie ou dégâts des eux par exemples, ou encore la garantie valeur à neuf sans limite de temps sur le bâtiment, le mobilier et le matériel », souligne Benoit Salembier d’Add Value Assurances.

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Le buzz monte sur notre nouveau modèle de courtier grossiste

La Revue du Courtage fait sa Une de mai 2014 avec Add Value pour son dossier consacré aux comparateurs d’assurance

Donner à accès à ses offres en mode comparateur n’est pas commun pour un courtier grossiste . C’est sûrement l’un de nos points forts qui a attiré l’attention des journalistes de La Revue du Courtage.

Add Value dans la Revue du Courtage« Add Value est l’un des derniers venus sur ce marché des comparateurs. Courtier grossiste en assurance des entreprises et des professionnels, il intervient spécifiquement sur les risques IARD « dommages et responsabilités », à la différence de la majorité de ses alters egos.

Dans notre Espace Courtier, nous proposons la comparaison d’une dizaine de produits qui vont de la RC professionnelle, en passant par la Responsabilité des Dirigeants jusqu’aux déplacements professionnels, explique Simon Febvre, directeur marketing d’Add Value. Et, différence supplémentaire et de taille avec les autres comparateurs, nous allons du devis jusqu’à la souscription en ligne. Cette volonté de couvrir toute la chaîne du front-office part d’un constat : le courtier généraliste, notre cible principale, a besoin d’être accompagné techniquement dans ses affaires, tout en restant dans la même interface. »

La Revue du Courtage parle d'Add Value Assurances
Téléchargez l’intégralité de l’article de la Revue du Courtage sur Add Value

 

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Journées du Courtage : Add Value sera sur le stand P-01

Venez nous rencontrer aux Journées du Courtage !

Add Value sera aux Journées du Courtage 2014 sur le stand P-01 Add Value Assurances aura le plaisir de vous accueillir sur le stand P-01 aux Journées du Courtage les 16 et 17 septembre prochains.

Venez rencontrer notre équipe sur le stand P-01 pour découvrir :

  • Nos produits et solutions pour les entreprises
  • Nos assureurs partenaires
  • Notre plateforme
  • Notre équipe de placement

 

Vous cherchez à vous développer sur le marché des entreprises ?
Vous cherchez des solutions de placements pour les TPE-PME ?

Add Value permet aux courtiers d’accéder aux meilleures offres du marché sur les risques d’entreprises IARD.

 

puce_lien En savoir plus sur nos services de courtier grossiste IARD pour les entreprises

puce_lien  Récupérer votre invitation gratuite aux Journées du Courtage 2014

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

Les courtiers grossistes Add Value et NetVox dans l’Argus de l’Assurance

Les courtiers grossistes en assurance Add Value et Netvox associent leurs offresUn courtier grossiste en assurance ne peut pas être spécialiste à la fois des risques de particulier et des risques de professionnels. Partant de ce constat, Add Value et NetVox se sont rapprochés commercialement. L’objectif est de faire profiter des complémentarités de leurs gammes de produits respectives et de la similitude de leurs plateformes.

 

Avantage n°1 pour les courtiers Add Value et Netvox : une offre grossiste 360°

Add Value propose une gamme complète de produits d’assurance professionnelle, NetVox une gramme pour les particuliers. Une offre permettant aux courtiers spécialistes du particulier de saturer leur portefeuille, et inversement pour les courtiers disposant d’un portefeuille de clients professionnels.

  • Les 3 500 courtiers partenaires de NetVox bénéficieront de la responsabilité civile professionnelle à la RC des dirigeants, en passant par des garanties cyber-risks et mission professionnelle.

Le courtier qui a des besoins de placement en assurance entreprise bénéficie d’une palette de 12 produits en dommages et responsabilités.

  • Add Value qui vise 500 courtiers à fin 2014 permettra à ses apporteurs de compléter leur offre en risque de particulier (Auto, Moto, Chien-chat, MRH, etc.).

Add Value Assurances dans l'Argus de l'Assurance  Voir l’intégralité de l’interview de Benoit Salembier (fondateur d’Add Value) et de Jérémy Garamond (directeur général associé d’AssurOne group).

 

Basculer d’un univers à l’autre en un seul clic

La proximité technologique des espaces courtiers d’Add Value et NetVox est l’autre avantage de notre duo de courtier grossiste en assurance. Les 3 500 courtiers partenaires de NetVox étant familiers de l’interface développée par AssurOne group, ils n’auront aucun mal à prendre en main une autre interface très proche de celle de NetVox.

Il leur restera à se familiariser avec le comparateur d’assurance professionnelle mis à leur disposition par Add Value Assurances :

  • questionnaire intelligent orienté vers le client final
  • tarification immédiate
  • comparatif des garanties en ligne
  • souscription de plusieurs produits avec un système par panier similaire aux sites E-commerce.

——————————————————————————————————————

produits d'assurance  Demandez un code courtier pour devenir partenaire 

RC Professionnelle : la valse des responsabilités dans l’accident de Schumacher

Hors piste Schumacher responsabilitésSeule certitude pour le moment : c’est l’assureur Individuelle Accident de l’ancien pilote de F1 qui prendrait en charge l’accident du pilote allemand. Contre qui son assureur va pouvoir se retourner pour récupérer les frais à engager pour indemniser Schumacher et sa famille ? Décryptage des différents types de responsabilités impliquées par un courtier spécialiste en assurance professionnelle.

Equipementiers | Méribel | Mairie des Allues :
qui peut endosser la responsabilité ?

Il y a eu 140 000 blessés sur les pistes de ski en 2012 selon l’Association des Médecins de Montagne. Combien en 2013 ? On ne sait pas encore, mais il y a en un qu’on n’oubliera pas de sitôt. Et les montants à indemniser risquent d’être colossaux : il faudra prendre en charge les coûts liés à la prise en charge du pilote sur les pistes (pisteurs, machines, hélicoptère…), et tenir compte de la perte de revenu liée aux juteux contrats publicitaires du champion. Michael Schumacher étant un « VIP », il avait à coup sûr souscrit une couverture à hauteur de plusieurs millions d’euros de garantie (des rumeurs parlent d’une garantie avoisinant les 80 millions d’euros). 

Trois types de responsabilité peuvent engagées dans cet accident de ski :

RC Produit des fabricants

RC Produit fabricants

S’il s’agit d’une défaillance purement technique des skis ou d’un défaut de fabrication du casque que portait le pilote allemand (brisé en deux lors de la chute), nous sommes dans le cadre de la Responsabilité Civile Produit des fabricants. Ce type de responsabilité s’appelle aussi RC « après Livraison ». Un contrat d’assurance souscrit par les marques des skis et du casque qu’utilisait Schumacher visant à transférer ce risque viendrait prendre en charge les frais de dommages et intérêt que la famille Schumacher pourrait leur réclamer.

  A noter que si une défaillance propre à la fixation des skis ou choix des chaussures utilisées, c’est la RC Professionnelle du loueur qui pourrait être engagée.

RC Pro de la station Méribel Alpina

RC Pro de la station

La société Méribel Alpina qui exploite la station de ski, a l’obligation contractuelle d’assurer la sécurité des skieurs sur les pistes ouvertes au public. C’est une obligation de moyen. Elle doit baliser correctement les pistes, signaler les dangers potentiels et protéger les skieurs si nécessaire. S’il s’avère qu’il y avait un réel danger non-signalé sur la piste empruntée par Schumacher, la responsabilité de la station pourrait être recherchée. C’est le contrat d’assurance en Responsabilité Civile Professionnelle qui viendrait prendre en charge les dommages et intérêt demandés par la famille Schumacher si celle-ci obtient gain de cause sur la station.

 

RC Générale du Maire

RC Générale du Maire

La mairie des Allues pourrait très bien voir sa responsabilité engagée par la famille Schumacher au titre de ses pouvoirs de police administrative. Elle a l’obligation de protéger les skieurs sur les domaines skiables balisés et hors-pistes de sa commune. C’est d’ailleurs une obligation de résultat inaliénable à l’exploitant de la station de ski. Sachant que Schumacher est tombé dans une zone hors-piste, la question se pose de savoir si les rochers situés sous la neige vont être considéré comme un danger exceptionnel. Si tel était le cas, c’est la Responsabilité Civile générale de la commune qui serait engagée. D’ailleurs, les jurisprudences se contredisent sur ce point…

 

Verdict : Schumacher, seul responsable ? Peut-être.

La malchance de Schumacher, seule responsable ? Les images issues de la caméra vidéo que portait le pilote pendant l’accident semblent aller dans ce sens.

  • Le hors-piste qu’il pratiquait exonère sûrement la station Méribel.
  • Aucune défaillance identifiée dans les skis et le casque, ce qui exonère loueur et fabriquant.

C’est donc l’assurance Individuelle Accident du pilote allemand qui, seule, règlerait la note. Toutefois, il est fort probable que l’assureur de Schumacher exploite la moindre zone d’ombre qui subsiste dans ce dossier. Son but étant de tenter un recours contre l’assureur en Responsabilité Civile de la station Méribel ou de la Mairie des Allues : les rochers présents sous la neige sur laquelle skiait le pilote étaient-ils correctement signalés ? Schumacher ne skiait-il pas sur zone que certains qualifient de « faux hors-piste » ? Ce sera au juge d’en décider.

——————————————————

Voir notre fiche produit Responsabilité Civile ProfessionnelleDemandez un code courtier pour devenir partenaire d'Add Value

Cyber risque : les vraies sanctions de la CNIL pour une entreprise ne sont pas financières

CNIL : Commission Nationale Informatique et Libertés
La Commission Nationale Informatique et Libertés – CNIL -, est l’autorité administrative indépendante qui contrôle le respect de la Loi Informatique et Libertés du Loi 78-17 du 6 janvier 1978. Ses agents ont la charge de réguler, contrôler et sanctionner le non-respect de la Loi Informatique et Libertés. Voici les conseils d’un courtier grossiste en assurance pour les entreprises.

Quelles missions la CNIL a-t-elle en charge ?

La CNIL surveille et fait le recensement des fichiers contenant des données personnelles. Elle donne également son autorisation pour les traitements de données les plus sensibles, avant leur mise en place.

Les chiffres-clés de la CNIL en 2013 :

6 000 plaintes | 450 contrôles | 50 mises en demeure |
20 sanctions


Comment la CNIL contrôle-t-elle les entreprises ?

  • 40% des contrôles sont inopinés
    Ils correspondent à un programme annuel selon une thématique ou des secteurs d’activité définis à l’avance. Par exemple, on vise le marketing direct ou la vidéo surveillance. A tout moment, les agents de la CNIL peuvent donc venir chez vous, sans rendez-vous, pour exercer un contrôle, sans même qu’une plainte vous concernant n’ait été reçue.
  • 30% des contrôles sont issus de plaintes reçues par la CNIL
    En 2013 31% de ces plaintes étaient relatives au secteur internet et télécom, 15% relatives à des données de ressources humaines.
  • 30% des autres contrôles sont liés à la vidéo protection (secteur public) et vidéo surveillance (secteur privé) dont la CNIL est aussi responsable.

Quel risque pour l’entreprise contrôlée ?

Suite à un contrôle, vous recevez un rapport d’audit et une mise en demeure relative aux violations constatées.

1. Vous avez un délai de 3 mois maximum pour vous mettre en conformité.

Difficile de tenir un tel délai pour une entreprise, car bien souvent, les modifications de son système informatique et de son organisation sont nécessaires.

2. Passé ce délai, la CNIL peut prendre des sanctions financières.

Aujourd’hui, elles sont trop limitées et non-dissuasives avec un maximum de 150 000 € en première condamnation et 300 000 € en cas de récidive pour les grandes entreprises, mais pas les PME…  Le nouveau règlement européen va muscler ces sanctions qui pourront aller jusqu’à 5% du chiffre d’affaires d’une société ( !).

3. L’obligation de rendre public la mise en demeure de la CNIL

Le vrai pouvoir de sanction est là. Et il s’avère bien plus nuisible à l’entreprise qu’une simple sanction financière. La CNIL oblige de plus en plus à rendre publiques ses mises en demeure, à effet immédiat. Dans ce cas-là, tous les clients, fournisseurs et concurrents de la société sont informés des dysfonctionnements et infractions constatés sur le traitement des données personnelles.

L’impact que cela entraîne sur la réputation de la société et, par conséquent sur son activité, est bien plus important que celui d’une amende.

Google affiche la sanction CNIL sur sa home page

4. Deux exemples de sanctions tirés de l’actualité : Google et Acadomia.

  • L’amende record que la CNIL a infligée à Google (150 000€) est révélatrice. Si la sanction financière parait dérisoire comparée aux moyens financiers du géant américain, l’obligation de la notifier sur sa home page pendant 48h devrait lui coûter beaucoup plus en terme d’image.

Quelle protection pour l’entreprise ?

La meilleure protection est la combinaison d’un plan de gestion des risques qui passe par :

  • un audit que la CNIL peut faire sur demande
  • la souscription d’une assurance cyber risque : l’assureur sera alors à même de défendre une entreprise en cas de mise en cause suite à la perte ou le vol de ses données lors d’une attaque informatique. Et surtout, l’assureur du cyber risque couvrira les frais engagés pour informer de l’attaque les clients et fournisseurs,  et gérer la crise pour limiter l’impact sur sa réputation et son chiffre d’affaires.

——————————————————

Voir notre fiche Assurance Cyber-CriminalitéDemandez un code courtier pour devenir partenaire d'Add Value

Espionnage de salariés : la direction IKEA avait-elle souscrit une assurance Dirigeant d’entreprise ?

affaire d'espionnage des salariés IKEA : responsabilité des dirigeants

Suite au scandale qui a éclaboussé l’équipe dirigeante du groupe IKEA en décembre 2013, Add Value a souhaité décrypter cet événement avec son regard de courtier en assurance professionnelle. Quels sont les différents niveaux de responsabilité en jeu au sein de l’équipe dirigeante de cette société ? Quels contrats d’assurance pourraient les couvrir en cas de condamnation ?

La mise en cause en nom propre des dirigeants d’IKEA.

Rappel des faits : le directeur général et le directeur financier de la société se retrouvent en garde à vue le 18 novembre 2013 suite à une plainte déposée par des employés de l’entreprise. On reproche aux dirigeants d’IKEA d’avoir enquêté illégalement sur leurs salariés et certains clients pour connaître leurs antécédents judiciaires.

affaire IKEA - espionnage de salariés dans le Monde Pour en savoir plus, voir l’article du Monde

Dans le cas de l’affaire IKEA, comme dans la plupart des affaires de même nature, on commence par chercher les responsabilités de l’entreprise en tant que personne morale : en l’occurrence, l’assurance qui couvrirait la société IKEA en tant que personne morale, c’est le contrat Réclamation liées à l’Emploi (souvent appelé « Assurance Prud’homme »). Cependant, ce type de contrat ne prendrait pas en charge les réclamations à l’encontre des dirigeants mis en cause en leur nom propre.

Dirigeants de droit et de fait : une situation à haut risque !

Dans le cas de l’affaire IKEA, on a bien affaire à la mise en cause directe des dirigeants. D’ailleurs, il n’y a pas que les dirigeants de droit (les mandataires sociaux inscrits dans les statuts de la société) qui sont mis en cause, mais aussi les dirigeants de fait (le responsable du département Gestion des Risques et son adjointe). Le juge sera amené à se prononcer sur la responsabilité des mandataires sociaux, et celle des dirigeants de fait. En effet, le dirigeant de droit délègue une partie de ses attributions : il transfère alors une partie de ses responsabilités à un «  dirigeant de fait » qui prend les décisions à sa place. C’est une situation à haut risque pour le dirigeant de fait car il devra répondre de ses actes en son nom s’il y a réclamation liée à son périmètre d’action dans l’entreprise…

Comment couvrir les risques encourus par les dirigeants d’une société ?

C’est le patrimoine personnel des dirigeants d’une société qui est visé dans le cas d’une condamnation. Il est donc vital pour une société de couvrir les risques encourus par ses mandataires sociaux, ainsi que toute personne exerçant des responsabilités au sein de l’entreprise, à savoir les dirigeants de fait.  Un contrat spécifique est prévu pour cela chez des assureurs spécialistes comme Liberty, Zurich ou Chubb : c’est l’assurance Responsabilité Civile des Mandataires Sociaux (RCMS). On l’appelle aussi assurance RCMS pour les « Dirigeants d’Entreprise ». Ce contrat couvre les responsabilités des dirigeants de droit, mais aussi des dirigeants de fait. Dans le cas d’IKEA, le contrat garantira les frais de défense des personnes mises en garde à vue, et prendra en charge les dommages et intérêt à verser si leur responsabilité est engagée.

——————————————————

Assurance Responsabilité des Dirigeants : demandez un devis maintenant

Demandez un code courtier pour devenir partenaire d'Add Value